Prophète, Affaires, Atatürk ; tout est bon en Turquie pour bloquer Internet

Ce sont cette fois des contenus publiés sur Facebook qui sont frappés d’interdiction par un tribunal turc. Motif invoqué : insulte au prophète. Mais le pouvoir turc est coutumier du fait : Twitter et Youtube ont par le passé été censurés pour avoir diffusé du contenu critique envers le gouvernement.
ZDNet News

Tags

top